Ce blog a pour objectif d'illustrer différentes réalisations, variations et transformations possibles autour d'une robe donnée. Toutes les retouches décrites ici ont réellement été effectuées dans l'atelier de Graine de coton : vous trouverez d'ailleurs souvent les témoignages des jeunes mariées dans le Livre d'Or ;o)

L'auteur de ce blog est Alexandra, la créatrice de Graine de coton et la réalisatrice de ces diverses retouches.

Ces articles donneront sans doute des idées aux futures mariées en quête de LEUR unique : celle qui leur va ET qui leur ressemble. Ils rassureront aussi certainement les plus frileuses : il n'est pas évident de se projeter dans une robe qui n'est pas encore modifiée ;o)

Dentelle et bretelles : customisation d’une robe bustier

Voici deux exemples de customisation d’une robe bustier en dentelle. La robe avait une longue traîne bordée de dentelle que l’on a supprimé : pour la création des bretelles, on s’est alors servi du galon de la traîne dans un cas et de la dentelle de la traîne dans l’autre cas.

Les photos montrent le travail en premier lieu de l’ourlet : une fois la traîne recoupée, nous obtenons un tulle dentellé « brut », sans le galon. Je repositionne alors tout autour de l’ourlet le galon de dentelle pour la finition exactement à la hauteur de la future mariée, sans la traîne comme elle le souhaitait.
La création des bretelles ensuite : la premier modèle est une forme élargie sur les épaules et plus fine aux extrémités. Une fois le patron réalisé, j’utilise le tissu de la traîne pour y découper les bretelles et les biais de finition. Ainsi la bretelle aura un joli bord replié parfaitement en harmonie avec le reste de la robe.
Le deuxième modèle de dentelle utilise le galon festonné : nous gardons ainsi l’esprit de l’ourlet avec les mêmes finitions. Pour poser la dentelle, j’utilise un biais de coton ivoire (tout doux, ne gratte pas ;o) sur lequel sera cousu chaque galon, à la largeur déterminée par la cliente.

Je n’ai hélas pas de photo de chaque robe portée : aux mariées concernées par ces retouches, n’hésitez pas à laisser une photo sur le livre d’Or ;o) Voici en tous les cas les idées pour les mariées « anti-bustier » : les bretelles en dentelle habillent harmonieusement un décolleté bustier droit ou coeur.

Lire la suite

Customisation d’une robe classique en soie sauvage en modèle « kimono » avec véritable obi japonais

Cette retouche réalisée l’été 2015 a été particulièrement intéressante à effectuer car le modèle original était très loin de la réalisation finale. Ce projet a été mené avec brio par Christelle, notre mariée à l’origine de ces transformations, qui savait exactement ce qu’elle voulait !

Nous sommes donc parties du modèle « Ysatis » de Lambert Créations, visible sur les 3 premières photos ci-dessous dans sa version originale. Passionnée du Japon, Christelle m’a exposé son projet : épurer totalement la robe en retirant tulle, drapé et tout tissu superposé, puis l’agrémenter d’un obi qu’elle a fait venir directement du Japon. Elle m’a montré plusieurs photos et dessins du type de modèle qu’elle souhaitait et m’a apporté sa fameuse ceinture : un magnifique modèle tout en soie orange et dorée mais qui avait effectivement besoin de quelques adaptations étant donné la largeur et la rigidité du modèle.

La première étape a donc été l’épuration de la robe originale : impatiente, Christelle avait déjà découpé tout le superflu pour se donner une idée du rendu ;o) Il a fallu ensuite réaliser les finitions : démonter les coutures et la boutonnière dans lesquels les tissus étaient cousus. Ce n’est pas un travail spectaculaire mais il est minutieux et indispensable.

Ensuite nous avons conçu la ceinture et sa traîne amovible. Afin de permettre d’accorder la rigidité de la matière à la souplesse de celle de la robe, la première étape a été de réduire la largueur de la ceinture et de la diviser en deux parties : une ceinture plus fine et unie qui se boutonnerait autour de la taille puis une traîne plus large et longue amovible. Les photos illustrent ces différentes étapes. Enfin, la traîne amovible a été réalisée d’après un mix des cultures occidentale et japonaise.

Je vous laisse admirer le résultat et Christelle rayonnante dans SA robe de mariée ;o) C’est toujours un plaisir de découvrir l’adéquation de la mariée avec sa robe, encore plus flagrante et gratifiante quand elle a fait l’objet d’une telle personnalisation. Vous pouvez retrouver son témoignage accompagné de photos sur le livre d’Or : « Enchantée » publié le 26/09/2015 par Christelle, mariée le 13/06/2015.

Lire la suite

Comment moderniser une robe vintage tout en conservant son charme ?

L’heureuse mariée propriétaire de ce modèle et à l’initiative de ces transformations se reconnaîtra sans doute : sa robe est en effet un modèle unique maintenant ;o)

Cette retouche a été particulièrement intéressante et agréable à réaliser par l’originalité de la transformation et la qualité des matières. Le modèle devait dater des années 70-80 : les deux premières photos montrent la robe originale avant transformation.

L’idée était de conserver la pureté et le côté vintage du modèle – la longueur mi mollet, la dentelle, la fluidité – tout en ôtant les détails trop marqués années 70-80 – la collerette, les manches largement bouffantes, la forme de l’encolure-. Mission accomplie (et réussie non ?!) en redessinant l’encolure en forme bateau, bordée d’un fin galon de dentelle et fermée par un bouton de nacre. Les manches ont été retravaillées en allégeant le bouffant et en ajoutant des poignets de dentelle plus longs. Ces poignets se ferment par une rangée de boutons de nacre, en rappel de celui du dos. La ceinture en dentelle d’origine a été conservée telle quelle : elle s’intègre parfaitement à l’ensemble.

Merci Aurélie pour vos merveilleuses idées et votre choix totalement adapté des matières et détails ;o) Pour les curieuses du rendu final, Aurélie a publié son témoignage accompagné de photos sur le livre d’Or : « Inespéré » publié le 26/06/2014 par Aurélie, mariée le 24/05/2014.

Lire la suite

La retouche-clé pour agrandir une robe : le laçage

Le laçage est la « retouche miracle » qui peut s’adapter à quasiment toutes les robes si celle-ci est trop juste ou ne ferme pas au niveau du dos.
Les avantages :
  • un confort tout au long de la journée : on peut serrer pour la cérémonie et desserrer pour manger et danser ;o)
  • une adaptation parfaite à vos formes : plus ajusté à la poitrine, relâché à la taille (en cas de grossesse notamment), bien serré sur les hanches par exemple.
  • une tranquillité d’esprit : le jour J, quelque soit votre poids (pris ou perdu) votre robe s’adaptera grâce au cache dos et au ruban permettant le laçage.

Les inconvénients :
  • il ne faut rien avoir contre l’esthétique des laçages bien sûr ! Sachez en tous les cas que les laçages réalisés chez Graine de coton sont souvent plus fins que ceux faits dans le prêt à porter de robes de mariée (photos ci-dessous).
  • c’est une des retouches les plus coûteuses du fait des nombreuses matières premières nécessaires et du travail de transformation : compter entre 140€ et 180€ environ, à affiner suivant les finitions de chaque modèle.

Lire la suite

error: © 2009-2015 Graine de coton, tout droits réservés.

Graine de coton

Dépôt Vente Location de robes de mariée à Paris ! Robes de mariée neuves, robes de mariées d'occasion, accessoires de mariage. Alexandra Bismuth
18 rue de l'abbé Groult 75015 Paris
01 45 31 12 98 alexandra@graine-de-coton.com EUR Cash, credit card